Cartes d’identité vierges

Chaque année, des centaines de milliers de personnes et de familles sollicitent le statut de résident permanent au Canada en vue de se réunir avec les membres de leur famille. À l’issue d’un processus laborieux, les demandeurs sont dans l’attente, souvent pour une période indéterminée. Pour beaucoup d’entre eux, cette attente se traduit par l’incapacité de travailler, des restrictions à la libre circulation et le fait d’être séparé de leurs êtres chers. Lorsque la décision est rendue, l’attente se termine.

The Wait is Over s’inspire de l’expérience récente d’Adonika Jayne dans le cadre du processus de demande de son partenaire pour obtenir le statut de résident permanent au Canada. À l’aide de la carte d’identité vierge comme symbole de la résidence permanente, le projet touche aussi à divers aspects de l’immigration, comme la fragilité du statut, et parle de la séparation des êtres chers à cause des frontières.

À propos de l’artiste
Adonika Jayne

Par le biais de son œuvre, Adonika Jayne cherche à créer un sentiment de tranquillité dans un monde chaotique. Elle voit la production de la multiplicité et de la répétition dans son travail comme une expérience rituelle. Ces principes sont exprimés à la fois de façon bidimensionnelle dans la gravure d’art mais aussi par le biais et d’œuvres de sculpture et d’installation. En tant qu’expressions de la spiritualité, l’image et le processus sont d’égale importance. Inspirée par la beauté simpliste de la géométrie, l’œuvre de Jayne réinterprète les formes et l’espace préexistants créés par les motifs et les figures. Elle valorise la diversité et est très active dans ses communautés, cherchant sans cesse à favoriser un sentiment de connexion avec ceux qui l’entourent. Jayne est souvent inspirée par ses déplacements et ses voyages fréquents.

Emplacement
Cette œuvre d’art n’est plus exposée à l’aéroport.

Art at the Airport called The Wait is Over